Ce que tu dois absolument savoir sur la prévoyance privée

Pourquoi opter pour la prévoyance privée? Tu verras qu’épargner pour ta retraite, c’est facile, surtout avec le «pilier 3a». Quand et comment t’y mettre?

Ce que tu dois absolument savoir sur la prévoyance privée

Pour beaucoup d’entre nous, la retraite est quelque chose d’encore très lointain. Lorsqu’on a toute la vie devant soi, le mot «prévoyance» paraît plutôt abstrait: je sais bien que je devrais me pencher sur la question, mais, en toute honnêteté, j’ai mieux à faire de ma journée que de penser à ma retraite. La retraite est tout simplement une perspective trop lointaine pour moi. Tu penses pareil? Bienvenue au club!

 

Mais la prévoyance, c’est comme beaucoup d’autres choses dans la vie: s’y mettre tôt et persévérer sont bénéfiques sur le long terme. Comme pour le fitness, le ski, les études ou la nutrition. Il est donc malin de prendre en main sa prévoyance et d’y contribuer le plus tôt possible.

2 avantages à démarrer au plus tôt ta prévoyance

1.     C’est simple: comme tu peux étaler tes versements sur une plus longue période, tu auras plus de facilité à atteindre ton objectif. Si l’on commence seulement à l’âge de 50 ans, il faudra mettre beaucoup plus de côté. En règle générale, on ne peut déduire des impôts que les versements jusqu’à un montant annuel maximum de 6883 francs actuellement (pas de versement rétroactif possible pour les années où l’on a rien versé selon la législation actuelle). Il faut donc épargner à part pour éviter une lacune de prévoyance.

2.     Tu économises des impôts dès aujourd’hui: tu peux déduire aujourd’hui de ton revenu imposable les versements que tu effectues dans ta prévoyance privée et économiser jusqu’à 2500 francs pour un revenu imposable de 85 000 francs.

 

L’idéal, c’est de commencer à épargner pour ta retraite dès ton entrée dans la vie active. C’est possible à tout moment à partir de 18 ans.
 

Tu peux aussi continuer à cotiser au troisième pilier jusqu’à 5 ans au-delà de l’âge de la retraite AVS. La seule condition est d’exercer une activité lucrative en Suisse et d’avoir un revenu soumis aux cotisations AVS. Tu peux voirici le montant maximal que tu peux verser cette année

Pourquoi ne pas compter que sur l’AVS et la caisse de pension et cotiser pour sa retraite à titre privé?

A elles deux, l’AVS (1er pilier) et la caisse de pension (2e pilier) ne devraient couvrir que 60 à 70% de ton revenu à la retraite. Or, il faut savoir que
 

·         souvent, les dépenses baissent beaucoup moins que prévu à la retraite parce qu’on est habitué à son ancien train de vie;

·         tes frais de santé peuvent augmenter;

·         tu devras disposer d’assez d’argent pour une tranche de vie plus longue;

·         tu devras aussi payer des impôts à la retraite.


Pour maintenir ton niveau de vie à la retraite, il te faut une solution de prévoyance privée en plus de l’AVS et de la caisse de pension.
 

> Comment fonctionne le système de prévoyance en Suisse?

 

Ton revenu à la retraite

Admettons que tu sois une femme de 30 ans et que ton salaire annuel (brut) s’élève à 60 000 francs. Si tu pars à la retraite à 64 ans, tu recevras environ 37 200 francs par an de l’AVS et de la caisse de pension, soit environ 62% de ton ancien salaire brut de 60 000 francs.

 

Pour maintenir ton niveau de vie, il te faut encore 14 400 francs de plus chaque année.

 

Admettons que tu vives jusqu’à 84 ans, cela représente une somme de 288 000 francs. Si tu n’as pas de prévoyance privée, tu devras très probablement abaisser ton niveau de vie. Mais si tu cotises à titre privé, tu peux réduire voire combler cette lacune.

 

Economiser 288 000 francs te semble impossible? 

Si cette somme d’argent peut te paraître énorme à présent, cet objectif est tout à fait réalisable. Voici un moyen d’y arriver:

·         Supposons que tu sois aujourd’hui une femme de 30 ans.

·         Tu n’as encore rien entrepris pour ta prévoyance privée.

·         Tu t’y mets maintenant et verses 6883 francs par an dans ton pilier 3a frankly (soit environ 573 francs par mois).

Ce faisant, le montant que tu peux mettre de côté peut atteindre environ 398 700 francs voire, dans le meilleur des cas, 1 315 300 francs si tu prends ta retraite à l’âge de 64 ans 

 

Comment ça marche? 
C’est possible en investissant dans des titres, grâce aux performances qui peuvent être réalisées au fil du temps. Pour celles et ceux qui souhaitent faire le calcul, voici le calculateur de retraite 
 

Vers le calculateur de retraite
Investir dans des titres

Hypothèse: quote-part d’actions de 75%, rendement de 3,9% (net après coûts). L’épargne en titres est soumise à des fluctuations de valeur, les rendements escomptés ne peuvent être garantis et les effets fiscaux ne sont pas pris en compte dans ces prévisions.

 

Un pilier 3a sous forme de compte d’épargne ou avec des titres?

pilier 3a - Suisse

On peut se sentir plus à l’aise avec l’épargne en titres ou préférer un compte d’épargne classique. C’est un choix très personnel. A moins que tu n’envisages de faire un retrait anticipé pour les raisons indiquées ci-dessus, tu n’auras besoin de tes avoirs de prévoyance que dans un avenir lointain et, d’ici-là, tu auras effectué des versements réguliers (par exemple, une fois par an). Ce sont là des conditions idéales pour tirer parti des opportunités de rendement offertes par les titres.

 

Voici les avantages et les inconvénients si tu investis dans des titres:

1. Opportunités de rendement supérieures: tu as plus de chances de voir ton argent fructifier car les opportunités de rendement sont plus élevées avec un placement en titres à long terme qu’avec un compte d’épargne.

2. Un investissement à long terme (> à 10 ans) t’offre un potentiel de rendement supérieur et tu peux également le contrôler grâce à ton profil de risque.
 

Inconvénients:

1. Ton patrimoine est exposé aux fluctuations des marchés financiers. Cela dit, tu peux les lisser un peu en effectuant des versements réguliers, par exemple via un ordre permanent.

2. Les coûts des produits de placement, frais de dépôt et de transactions peuvent réduire tes revenus dans une certaine mesure.

 

A l’inverse, placer ton argent sur un compte d’épargne peut te paraître plus sûr de prime abord. Sache toutefois qu’au fil du temps, il peut imperceptiblement perdre de la valeur à cause de l’inflation. Pour prendre moins de risques, tu peux également opter pour une solution combinée, par exemple avec plusieurs piliers 3a, dont une partie est investie dans un compte d’épargne, l’autre dans des titres, ou des produits de placement avec différentes quote-parts de titres.

Prendre sa prévoyance en main – un jeu d’enfant en suivant ces 7 étapes

1.     Tu as tout intérêt à t’y mettre tôt. L’idéal, c’est de commencer à épargner pour ta retraite dès que tu entres dans la vie active. Mais même si tu ne l’as pas encore fait, tu as tout à gagner en commençant maintenant.
 

2.     Même des petites sommes font la différence. Et même si tu n’arrives pas au montant maximum de 6883 francs par an aujourd’hui, verse ce que tu peux. Tu profiteras plus en faisant quelque chose que si tu attends d’avoir assez d’argent.
 

3.     Calcule le montant que tu souhaites verser et mets en place un ordre permanent pour qu’il te soit débité chaque mois.
 

4.     A toi de décider ensuite si tu préfères l’épargne en titres ou verser ton argent sur un compte d’épargne. En optant pour un compte, tu prends moins de risques, mais les taux d’intérêt sont très bas. Tu as aussi beaucoup moins de possibilités de faire fructifier ton pécule. Tu peux également subir une perte de pouvoir d’achat au fil du temps. Ton argent aurait alors moins de valeur dans 20 ans. Opter pour une solution en titres peut t’aider à contourner le problème.
 

5.     Choisis un bon prestataire approprié, ouvre un pilier 3a et effectue des versements réguliers. Grâce aux solutions numériques à ta disposition, tu peux le faire facilement en moins de 8 minutes.
 

6.     Fais régulièrement le point sur ton pilier 3a et joins l’attestation fiscale à ta déclaration d’impôts pour profiter des avantages fiscaux.
 

7.     Au besoin, vérifie la somme d’assurance prévisionnelle. Une fois par an ou lorsque ta situation change.

7 étapes

Autres articles sur le thème

Tout ce qu’il faut savoir sur le pilier 3a

Télé­charger mainte­nant et mieux prévoir sa retraite

Fais-toi envoyer le lien de téléchargement simplement par SMS. Ou scanne le code QR pour télécharger directement frankly.

Recevoir le lien de téléchargement par SMS

Es ist ein Fehler aufgetreten

Super ! Le lien de téléchargement t'a été envoyé.
Tu ne l'as pas reçu ? > Essaie à nouveau

Veuillez tourner l'appareil